Comment céder son entreprise ?

Advimotion | Conseil financier et levée de fonds

Les raisons qui poussent les dirigeants vers une cession d’entreprise sont nombreuses : volonté de démarrer une nouvelle activité, départ à la retraite, céder l’entreprise à des repreneurs ayant plus de moyens financiers. Chaque dirigeant à son histoire et ses raisons. Mais concrètement, comment céder son entreprise ?  

La cession d’entreprise se déroule en plusieurs étapes : 

Etape 1 : Auditer  l’entreprise. 

Il s’agit pour l’entrepreneur de mesurer les performances de chaque département de l’entreprise afin d’en tirer un diagnostic. L’audit va permettre d’avoir une vision globale de l’entreprise en constatant ses forces et faiblesses. Il s’agit par conséquent d’un audit complet : audit financier, de marché, fiscal, juridique… Cette première étape prendra du temps à être réalisée de manière adéquate par un cabinet qualifié afin d’avoir un diagnostic juste. Sur la base de l’audit de l’entreprise, le dirigeant va pouvoir déterminer la valorisation et le prix de cession de l’entreprise.  

Etape 2 : Déterminer la valorisation de l’entreprise.

La valorisation de l’entreprise permet de fixer le prix de cession. La valorisation peut être estimée de différentes manières mais la méthode d’évaluation la plus couramment utilisée est l’évaluation par les multiples. En s’appuyant sur les chiffres obtenus lors de l’audit, il s’agit d’appliquer le multiple de valorisation du secteur sur l’indicateur financier choisi. Si l’entreprise est dans le secteur de l’industrie ou du bâtiment alors, l’évaluation patrimoniale sera plus appropriée. En effet, les entreprises dans ce secteur détiennent de nombreux actifs. Ainsi, il s’agira d’évaluer un à un le prix de cession de chaque actif afin d’obtenir la valorisation de l’entreprise. Tout comme l’audit, la valorisation prend du temps à être réalisée si faite de manière rigoureuse. 

Etape 3 : Rechercher un repreneur 

Une fois l’audit et la valorisation de l’entreprise réalisée, l’entrepreneur doit chercher un repreneur. Le profil du repreneur est varié. Un particulier, un ancien entrepreneur, une entreprise concurrente. Assurez-vous que le repreneur ait les épaules solides pour prendre le contrôle de l’entreprise et qu’il puisse la mener encore plus loin. Si des entreprises concurrentes montrent des signes d’intention d’achat, il est conseillé de ne pas partager vos informations internes lors des premiers échanges. Certaines entreprises concurrentes étant simplement en recherches d’informations. 

Etape 4 : Réaliser la due diligence avec le repreneur 

Une fois le repreneur trouvé et le prix de cession négocié et arrêté, tout devra être formalisé dans une lettre d’intention. Une fois la lettre d’intention signée, le repreneur effectuera une due diligence afin de s’assurer que les chiffres présentés correspondent à l’état réel de l’entreprise. Durant cette phase le dirigeant doit être réactif pour répondre aux demandes du repreneur qui aura besoin de différents documents. Ces documents seront analysés par un commissaire aux comptes ou par un cabinet spécialisé dans la cession d’entreprise.

Ainsi, la cession d’entreprise doit respecter des étapes clés par lesquelles l’entrepreneur doit obligatoirement passer s’il veut céder son entreprise dans de bonnes conditions.

Si vous avez besoin d’accompagnement pour une telle opération ou que vous souhaitez avoir davantage d’information sur comment céder son entreprise, n’hésitez pas à faire appel à Advimotion. Advimotion c’est différents métiers : leveur de fonds, DAF externalisé, conseil en transmission d’entreprises.

Advimotion, votre partenaire de croissance.