Comment lever des fonds en amorçage ou pre-série A ?

Advimotion | Conseil financier et levée de fonds

Lorsque l’on est créateur d’entreprise, vient le moment où un besoin de financement ou de trésorerie se manifeste. C’est alors qu’on se demande comment lever des fonds et que l’on découvre tout le jargon allant de paire (LOI, due diligence, dilution, etc).

Beaucoup d’entrepreneurs passent par cette étape cruciale à un moment du développement de leur société. Or, la levée de fonds est un processus long et exigeant auquel il est essentiel d’être bien préparé. C’est pourquoi, dans cet article, nous passons en revue les différentes étapes de la levée de fonds. Nous proposons un accompagnement tout au long de la recherche de financement pour vous aider à atteindre votre objectif.

Définition de la levée de fonds

La levée de fonds est processus juridique et financier qui permet d’apporter des capitaux extérieurs à une entreprise grâce à l’intervention de nouveaux investisseurs. Les fondateurs obtiennent alors des financements à hauteur de leurs ambitions tout en conservant la majorité du capital et des droits de vote. Un arbitrage entre la somme à lever et la valorisation est réalisé car, plus la valorisation de l’entreprise sera élevée moins, l’effet dilutif de l’opération sera important.

Plusieurs techniques de valorisations peuvent être utilisées : multiples de chiffre d’affaires, d’EBITDA, DCF, prise en compte de l’actif incorporel, etc.

La levée de fonds permet également de s’entourer d’investisseurs qui en plus d’apporter des capitaux, apporteront des conseils. On parle alors de “smart money”. 

Comment lever des fonds en 5 étapes 

1 – Construire une documentation efficace

La documentation financière comprend tout d’abord un business plan solide. C’est à partir de ce document que les investisseurs vont avoir une vision globale de ce qui a été accompli jusqu’à présent ainsi que du potentiel de croissance de l’entreprise. Le prévisionnel financier doit être ambitieux tout en restant pragmatique. Concernant le pitch deck, le fond compte autant que la forme. Le fond comprend une présentation de l’activité de l’entreprise, de son business model, de ses indicateurs d’activité, de l’équipe, éventuellement du conseil stratégique ainsi q’une partie financière. Pour la forme, le tout doit être au format PPT avec des termes précis et non techniques. La réponse à la question sur comment lever des fonds repose donc en partie sur une documentation irréprochable.

2 – Contacter les investisseurs d’intérêt

La stratégie pour contacter les investisseurs doit être qualitative plutôt que quantitative. Il est préconisé de davantage cibler les investisseurs ayant déjà montré un intérêt vif pour le secteur d’activité sur lequel vous évoluez et qui investissent dans les start-ups au stade de développement auquel vous êtes.  Lorsqu’un investisseur souhaite s’engager pour continuer le processus, une lettre d’intention est négociée et signée avant d’attaquer la phase de due diligence.

3 – La phase de due diligence

Qu’est-ce que la due diligence ? L’étape de due diligence intervient lorsque la start-up a réussi à attirer l’attention d’investisseurs. Les indicateurs d’activité, les éléments financiers et les documents juridiques seront audits. A cette étape, il faut être réactif face aux demandes d’informations en étant organisé et précis. Durant le processus de due diligence, la solidité du business plan et l’organisation de l’entreprise seront mis à rude épreuve.

4 – Les négociations avec les futurs actionnaires

Deux documents importants sont négociés et rédigés au cours de cette phase. Il s’agit de : 

  • La lettre d’intention reprend les conditions financières et juridiques de l’apport en capital des investisseurs. Il peut s’agir d’un investissement sous conditions suspensives comme l’assurance qu’il n’y ait pas de points insurmontables surgissant au cours de la phase de due diligence précédemment décrite.
  • Le pacte d’actionnaire est un document juridique reprenant les engagements du couple fondateurs-investisseurs. Plus la lettre d’intention aura été négociée en amont, plus la négociation du pacte d’actionnaire sera facilitée.

5 – Le closing juridique

Ce n’est seulement lorsque les parties se mettent d’accord sur les conditions de la levée de fonds que l’opération peut avoir “matériellement” lieu. Lorsqu’il s’agit d’une levée de fonds classique, actionnaires et investisseurs se réunissent en assemblée générale extraordinaire durant laquelle sera votée la décision de réaliser ou l’opération. Toutefois, une injection de trésorerie peut être structurée différemment et de façon moins “lourde” juridiquement, grâce à la multitude d’instruments financiers disponibles aujourd’hui. 

En conclusion

Comme nous venons de le décrire, une levée de fonds est un processus chronophage, technique et exigeant. Par conséquent, se faire accompagner par un cabinet de conseil spécialisé en levée de fonds tel qu’Advimotion est très utile pour un entrepreneur afin qu’il se concentre sur le coeur de ses activités.

L’équipe d’Advimotion reste disponible pour vous apporter des éléments de réponse supplémentaires sur comment lever des fonds.

Advimotion, votre partenaire de croissance.