Lever des fonds avec un club de business angels

business angels

Dans cet article sur les clubs de business angels vous verrez :

  • A quel stade de développement du projet faire appel à un club de business angels : en phase d’amorçage pour la majorité des startups.
  • Où trouver un club de business angels : après une recherche google, de nombreux clubs apparaissent : France angels, Euroquity, Femmes business angels…
  • Combien espérer lever auprès des clubs : de 300 000€ à 500 000€ (une moyenne de 20 000€ par business angel selon BPI France)
  • Combien de temps dure le processus de la levée de fonds  : entre 6 et 9 mois
  • Les différentes étapes du processus : la prise de contact, le dépôt du dossier (pitch deck et business plan), le pitch devant un jury, l’audit, les négociations sur l’entrée au capital, le closing (signature du pacte d’actionnaires).

Vous souhaitez préparer votre levée de fonds auprès d’un club de business angels, contactez-nous !


Les clubs de business angels sont particulièrement actifs pour le financement des startups en amorçage. Toutefois, afin de prévenir les risques d’échec des startups, les critères de sélectivité ont augmenté avec le temps et se rapprochent de ceux des fonds d’investissements en “early stage”.

Dans cet article nous passons en revue les différentes étapes et les différentes questions à se poser pour obtenir un financement de la part d’un club de business angel.

Quand faire appel à un club de business angels

En règle générale, les business angels interviennent en phase d’amorçage lorsque la startup acquiert ses premiers utilisateurs. Les business angels interviennent tôt dans la phase de financement juste après le love-money (le financement par les amis et la famille), les aides publiques (concours, prêts d’honneur) et le financement participatif non dilutif (financement participatif avec ou sans contrepartie). Ainsi les business angels interviennent vers la première année de création, qui est une phase très critique pour les entrepreneurs et risquée pour les investisseurs. Les montants investis par les business angels permettent aux entrepreneurs de soutenir le déploiement à petite échelle du projet entrepreneurial et de tester la solution sur le marché.

Les business angels investissent tôt dans le capital d’une startup. Par conséquent ils doivent avec le peu de données de retour du marché, faire confiance à l’entrepreneur et à son équipe. Souvent les business angels investissent par « coup de cœur » c’est-à-dire si le projet entrepreneurial leur plait, et/ou si l’équipe leur paraît solide et complémentaire pour mener le projet à termes. Ainsi, comme à ce stade du projet, les startups dégagent peu de chiffre d’affaires et ont de faibles preuves de traction du marché cible, les business angels prennent leurs décisions sur des critères plutôt subjectifs qu’objectifs.

Où trouver un club de business angels ?

Les clubs sont nombreux. Il suffit de faire une recherche google « Club de Business Angels France » qui vous mèneront à des clubs tels que : Euroquity, France angels, Femmes business angels… Cependant, la problématique porte sur le choix du club auquel adhérer. Afin de déterminer à quel club s’adresser la démarche à suivre est la suivante :

Dans un fichier excel, faites 6 colonnes qui portent les titres suivants :

  1. Nom du club : inscrivez-y le nom du club de business angel
  2. Spécialité du club : Est-ce que l’activité de la startup correspond au secteur de spécialisation du club ?
  3. Zone géographique d’investissement : Où est situé le club et dans quelle zone géographique le club investit-il ?
  4. Contacts : Numéro de téléphone, adresse mail.. Tous types de coordonnées pour entrer en contact avec le club
  5. Entrée en contact : Date de la première tentative d’entrée en contact
  6. Suivi des négociations : Y inscrire les retours du club, les documents demandés

Grâce à toutes les informations entrée dans le tableau, il devient plus facile de choisir les clubs à contacter.

Combien espérer lever auprès d’un club de business angels

D’après la BPI, en passant par un club l’entrepreneur peut espérer lever de 300 000€ à 500 000€ (une moyenne de 20 000€ par business angel). Le montant investit est assez faible car la phase dans laquelle intervienne les business angels est très risquée. Cependant, il s’agit là d’une moyenne donc certains business angels et clubs de business angels investissent bien au-delà des 20 000€. Par exemple, le business angel Jonathan Herscovici, entrepreneur français dans le bitcoin et la fintech, fait partie d’un club avec d’autres entrepreneurs et investit des tickets entre 10 000€ et 50 000€ par startups (cf article Maddyness).

L’avantage de se rapprocher d’un club de business angel pour l’entrepreneur est qu’il peut facilement doubler la somme de la levée car au lieu d’avoir un unique business angel qui investit dans son projet, il pourra peut-être en convaincre 2 ou 3. Ainsi, il s’assure d’obtenir le montant nécessaire voire plus et, pour les business angels, l’avantage réside dans la mutualisation du risque ainsi qu’un signal de confiance car s’ils sont plusieurs business angels à investir dans un projet alors cela montre qu’ils sont plusieurs investisseurs à voir le potentiel de croissance de la startup.

Timing de la levée de fonds auprès des clubs

Les montants levés sont certes moins importants que les startups en phase de pré-série A et au-delà cependant le timing reste le même. Il faut compter entre 6 et 9 mois pour une levée de fonds auprès d’un club de business angels. Le processus de levée peut prendre plus ou moins de temps en fonction de plusieurs paramètres (la réactivité de l’équipe, la réactivité du club, les obstacles exogènes (crises etc…)). Ainsi, le timing est à prendre en compte pour les entrepreneurs qui souhaitent se rapprocher des clubs.

Les différentes étapes du processus

Prise de contact et dépôt du dossier

La première entrée en contact se fait par l’envoi de la documentation investisseurs. Certains clubs de business angels utilisent des plateformes en ligne afin de faciliter le traitement des dossiers. Par convention, les documents à transmettre sont : le prévisionnel financier ainsi que le pitch deck. En fonction du club sollicité, d’autres documents seront demandés à l’entrepreneur comme par exemple la décomposition du besoin de financement et autres. Dans la mesure où les clubs de business angels reçoivent un nombre important de dossier, il est important d’avoir une documentation soignée afin de faire une bonne première impression. Ainsi, faire appel à un leveur de fonds, tel qu’Advimotion, pour se démarquer dès le début et obtenir une documentation de qualité peut être une stratégie bénéfique.

Présentation du projet devant un premier jury de business angels

Si les documents financiers de la startup réussissent à susciter la curiosité du club alors, l’entrepreneur pourra présenter son projet à l’oral devant un jury de business angels. On parle de “session de pitch”. Dans les faits, il peut y avoir plusieurs sessions de pitch durant le processus d’investissement. En effet, il existe l’elevator pitch qui est très cours avec pour objectif de convaincre l’auditoire en quelques dizaines de minutes et un pitch en assemblée plénière avec une session de questions réponses. Les business angels n’hésiteront pas à solliciter autant de rendez-vous qu’il le faudra avec l’entrepreneur et son équipe afin d’obtenir toutes les informations dont ils auront besoin afin de faciliter leurs prises de décisions.

La phase d’audit

Si le projet a plu lors des phases de pitch, le club de business angel entâme une phase d’audit de l’entreprise. L’objectif est de creuser sur les points importants avant qu’une décision d’investissement finale soit prononcée : décomposition du chiffre d’affaires, taille du marché, complémentarité de l’équipe, etc.

Durant cette phase, l’entrepreneur et son équipe doivent être les plus francs et transparents possibles. En effet, si les business angels remarquent que certaines informations ne correspondent pas à ce qui a été présenté lors de la présentation, c’est tout le processus de la levée de fonds qui sera remis en question.

Enfin, la phase d’audit demande que l’entrepreneur et son équipe soient réactifs et qu’ils aillent vite. En effet, de nombreux documents leur seront demandés. Si l’entrepreneur ne répond pas vite aux demandes du club, le processus de la levée peu s’en trouver retardé.

Négociation sur l’entrée au capital d’un business angel

Durant cette phase, les parties doivent se mettre d’accord sur les aspects financiers tout comme sur les aspects non financiers. Les aspects financiers concernent le montant débloqué, l’utilisation des fonds, l’horizon de sortie, la sortie (rachat de l’entreprise, introduction en bourse…), le retour sur investissement attendu. Les aspects non financiers concernent tout ce que les business angels peuvent apporter à la startup en dehors de l’argent (mise à disposition de leur réseau personnel, aide dans la structuration du modèle économique, aide dans la stratégie opérationnelle, organisation et gestion de l’entreprise etc). En effet, du fait de leur expérience, les business angels ont d’autres compétences qu’ils peuvent apporter à l’entrepreneur pour maximiser les chances de décollage de la startup. Ces expériences entrepreneuriales sont tout autant importantes que l’apport financier.

Le processus de levée avec les clubs de business angels se calque sur le processus de levée avec les fonds d’investissement (même timing, mêmes documents financiers, même attentes des investisseurs, mêmes étapes). Il n’y a que le niveau de risque et le niveau des montants investis qui diffère. Mais, dans les deux cas, il faut être bien préparé en amont pour être sûr de sortir du processus avec le montant souhaité.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à solliciter Advimotion, leveur de fonds startups et accompagnateur de startups dans la concrétisation de leurs objectifs financiers.

Advimotion, votre partenaire de croissance.