Quel est le rôle du CFO en start-up et pourquoi faire appel à un CFO externalisé en part-time ?

CFO Start Up

En français, le CFO ou Chief Financial Officer désigne le directeur administratif et financier d’une société. Il s’agit d’un poste extrêmement polyvalent qui n’exige pas d’avoir un parcours “conventionnel”, mais plutôt une grande expertise en financement, comptabilité, juridique et ressources humaines, ainsi qu’une expérience de 6 à 10 ans. Le CFO est un poste clé au sein d’une start-up. Nous verrons plus en détail dans cet article son rôle et pourquoi il est judicieux de faire appel à un CFO externalisé en part-time.

Le rôle du CFO en start-up

Le Chief Financial Officer travaille étroitement avec le CEO (Chief Executive Officer), c’est-à-dire le Directeur Général de la start-up. Son rôle consiste à superviser la stratégie de financement de l’entreprise ainsi qu’à la développer et la faire évoluer. C’est pourquoi il va s’intéresser à divers sujets comme la comptabilité, le secrétariat général ou le juridique. Le CFO assure aussi l’échange et la relation avec les actionnaires et investisseurs.

Gérer les finances de la start-up

Le Chief Financial Officer s’occupe de gérer la trésorerie et d’optimiser la gestion d’argent. Il supervise ainsi toutes les opérations financières. Ses principales tâches sont notamment la création de tableaux prévisionnels, l’estimation du risque financier de n’importe quel projet d’investissement et la participation aux choix stratégiques. En bref, il est le garant des finances de la start-up ; aussi, il est essentiel qu’il noue une relation de confiance et de transparence avec le CEO.

Procéder au reporting

Le CFO s’occupe de soigner les relations avec les VC (Venture Capital) qui ont investi dans la start-up en rapportant régulièrement un bilan de la situation financière de l’entreprise. Il s’agit du reporting financier. Il regroupe toutes les informations des chiffres d’affaires, des dépenses et des équipes qui sont essentielles pour établir un état mensuel, trimestriel ou annuel de la start-up. Le reporting financier est également transmis à la direction et au conseil d’administration. Le CFO rencontre physiquement les VC au moins plusieurs fois dans l’année.

Contribuer à la stratégie d’entreprise

Le Chief Financial Officer s’occupe de mener une réflexion et de mettre en œuvre une stratégie générale afin de permettre à la start-up de croître et d’évoluer. Il doit également attirer de nouveaux investisseurs dans le cas où l’entreprise connaît une période financière difficile. Pour cela, le CFO réalise des analyses financières et fiscales et, à partir des informations collectées, propose des stratégies.

Gérer la sphère administrative de la start-up

Le Chief Financial Officer peut s’occuper de toutes les tâches qui incombent à l’assistant administratif, car ce poste n’est souvent pas présent dans une start-up. Il s’occupe généralement de faire les formulaires et les documents qui ont un lien avec la comptabilité, le juridique et les ressources humaines. 

Gérer le volet juridique de la start-up

Le CFO s’occupe de négocier et gérer les contrats fournisseurs, de suivre les contrats clients, mais également de relire et corriger tous les documents par rapport aux droits de la société. Il s’occupe ensuite de les transmettre à la Direction Générale.

Gérer les ressources humaines de la start-up

Le Chief Financial Officer peut occuper les mêmes fonctions qu’un DRH. Il peut donc s’occuper des recrutements de la start-up, du suivi administratif de chaque dossier du personnel, de l’accompagnement individuel des collaborateurs et même de la gestion de la paie. En bref, le CFO doit se montrer très polyvalent.

Qu’est-ce qu’un CFO externalisé ?

Le CFO externalisé en part-time est un professionnel indépendant qui présente les mêmes fonctions qu’un CFO salarié au sein d’une start-up (gestion de trésorerie, gestion des dépenses et de la paie, veille réglementaire, reporting, compatibilité, etc.). Au même titre que n’importe quel auto-entrepreneur, il assure une prestation de services pour le compte d’une start-up. Les start-up qui emploient des CFO ont souvent tendance à leur attribuer des fonctions au-delà de leur rôle, ce qui peut entraver la croissance de l’entreprise. Ce genre de situation ne peut arriver avec un CFO externalisé en part-time.

Pourquoi avoir recours à un CFO externalisé en part-time ?

Les start-up, tout comme les PME, ont souvent l’envie d’avoir un professionnel pour gérer leurs enjeux de développement et de croissance de leur entreprise sans qu’il n’y ait immédiatement le besoin d’embaucher un CFO à temps plein. Elles ne nécessitent pas forcément de l’expertise du professionnel au quotidien, c’est pourquoi beaucoup de CEO préfèrent s’adresser à un CFO externalisé en part-time. Cela leur permet également de se focaliser davantage sur leurs missions prioritaires et le fonctionnement de l’entreprise.

De plus, les start-up n’ont pas forcément les moyens d’engager un CFO pour un CDI ou même un CDD. Elles ont beaucoup plus d’intérêt à collaborer avec un CFO externalisé pour réaliser quelques missions ponctuelles ou l’exécution de tâches précises et temporaires. Généralement, les CEO se tournent vers la première option. Le CFO externalisé va intervenir en fonction des besoins de l’entreprise, ce qui lui permet de réaliser des économies.

L’avantage du CFO externalisé est qu’il est plus efficace et expérimenté qu’un CFO salarié souvent junior. Aussi, ses compétences ne vont pas se cantonner à la finance. Elles vont également toucher les ressources humaines, la gestion d’entreprise ou encore le juridique puisqu’il a généralement travaillé dans des environnements différents. La plupart des start-up n’ont pas la possibilité de recruter un profil aussi rare. C’est pourquoi se tourner vers un CFO externalisé en part-time est souvent la meilleure option pour elles. De plus, le CFO externalisé peut apporter un peu de son expérience aux équipes travaillant sur place. Il peut permettre ainsi aux start-up d’améliorer leurs performances. Enfin, la réputation et l’expérience du CFO externalisé peut faire gagner en crédibilité l’entreprise, surtout auprès de ses investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *