Quel pourcentage du capital faut-il céder aux investisseurs ?

dilution levée de fonds

Vous souhaitez faire appel à des investisseurs externes pour financer votre croissance ? Il s’agit d’un passage obligé pour de nombreux créateurs d’entreprises. Toutefois, il convient d’anticiper le mécanisme de dilution en levée de fonds. Foncez mais n’oubliez pas 2 choses : 

1- Vous devriez toujours rester actionnaire majoritaire de votre entreprise.

La dilution est un phénomène naturel lié à toute augmentation de capital. Les fondateurs de l’entreprise voient leur pourcentage de détention des titres de l’entreprise diminuer postérieurement à la levée de fonds. Cependant, il est préconisé que les fondateurs détiennent toujours plus de 50% des droits de vote de l’entreprise. Ainsi, ils peuvent garder le pouvoir de direction et rester maître des prises de décisions majeures. 

Il faut aussi noter que certains investisseurs que l’on qualifie d’investisseurs “hands off*” ne voudront pas investir dans votre entreprise si vous perdez la majorité actionnariale. Si vous n’êtes plus le principal détenteur, votre motivation peut diminuer. Cependant, l’intérêt principal d’un investisseur “hands off” est de vous financer afin de ressortir de votre capital avec sa plus-value d’ici 5 ans à 8 ans. De plus, il n’a pas à gérer l’opérationnel ou la stratégie de votre entreprise. 

*Un investisseur “hands off” ne voudra pas s’ingérer dans les prises de décisions stratégiques et opérationnelles à l’inverse de l’investisseur “hands on”.

2- Vous devriez toujours anticiper les prochaines levées de fonds (si vous en avez prévu). 

À chaque levée de fonds, vous allez diluer votre capital. Si vous avez prévu 2 ou 3 levées de fonds, vous devez anticiper la dilution de votre capital. Il est conseillé de toujours être au alentour de 66,67% de détention du capital avant chaque levée de fonds. Cette marge de sécurité qui est préconisée dans le milieu de la levée de fonds.  

Mais sachez également que plus vous allez lever des fonds, plus la valorisation de votre entreprise va augmenter et plus la dilution de votre entreprise sera faible. En effet, on observe, en Europe et aux Etats-Unis, qu’un niveau de dilution raisonnable (pourcentage donné aux investisseurs) se situe entre 10% et 25% du capital. Céder plus de 25% est très désavantageux pour les fondateurs. Sous les 10%, votre deal témoigne d’une forte concurrence entre les investisseurs.

Dilution levée de fonds : en conclusion

Vous l’avez compris, lever des fonds va vous aider à financer l’amorçage ou la croissance de votre entreprise. Cependant, n’oubliez pas que le phénomène de dilution est réel et que par conséquent, vous devriez toujours rester actionnaire majoritaire. Enfin, il faut anticiper vos prochaines levées de fonds afin de garder le contrôle de votre entreprise. 

Si vous souhaitez être accompagné dans votre processus de levée de fonds, faîtes appel à Advimotion, cabinet de conseil spécialisé dans la levée de fonds pour les start-ups et les PME. 

Advimotion, votre partenaire de croissance.