Comment construire un pitch deck pour lever des fonds ?

Le pitch deck pour lever des fonds est à réaliser avec beaucoup d’attention. En effet, c’est sur ce support que vont s’appuyer les potentiels investisseurs pour prendre une décision d’entrée dans le capital de la startup.

Aujourd’hui, le pitch deck répond à des codes précis. En effet, au format powerpoint, le pitch deck comprend une dizaine de slides principales que sont :

  1. L’introduction : nom de la startup et son logo
  2. Les problématiques du marché : quels sont les problèmes que vous avez identifiés ?  
  3. La solution qu’apporte la startup pour résoudre les problèmes identifiés
  4. La taille du marché : quelle est la taille du marché ?
  5. L’analyse concurrentielle : qui sont vos concurrents ? Qu’ont-ils de similaire et de différent par rapport à vous ?
  6. L’unique proposition de valeur : qu’est-ce qui différencie votre startup des autres startups ? Qu’est-ce qui vous rend unique et spécial ?
  7. Le business model : à qui vendez-vous et comment gagnez-vous de l’argent ?
  8. Plus de détails sur les caractéristiques du produit ou du service
  9. L’équipe : qui sont les membres clés de votre équipe ?
  10. Les projections financières et les métrics clés : quelles sont les prévisions en termes de chiffre d’affaires ? En combien de temps pensez-vous atteindre la rentabilité ?
  11. L’utilisation des fonds : comment la startup va répartir les fonds remis par les investisseurs ?

Des sous-slides complètent ces slides principales. Par conséquent, le pitch deck peut atteindre une trentaine de slides maximum.

Vous souhaitez être accompagné dans la rédaction de votre pitch deck, n’hésitez pas à faire appel à leveur-de-fonds.fr.


Le pitch deck pour lever des fonds suit l’entrepreneur à chaque rendez-vous avec de potentiels investisseurs. Grâce à cette présentation, les investisseurs doivent comprendre en une trentaine de slides le cœur d’activité de la startup. De plus, on explique la valeur ajoutée.

Les slides principales

Les slides principales sont donc :

  1. L’introduction : slide simple où apparaissent le nom et le slogan de la startup.  
  2. Les problématiques du marché. Les investisseurs pourront discerner s’il s’agit d’un réel problème. En effet, aujourd’hui beaucoup d’entrepreneurs souhaitent lever des fonds, sans résoudre un vrai problème.
  3. La solution qu’apporte la startup pour résoudre les problèmes identifiés : il s’agit ici de décrire comment le problème sera résolu.  
  4. La taille du marché : à combien est estimé la taille du marché ? Cette slide est très importante car, par convention, les investisseurs se positionnent en priorité sur des marchés mondiaux supérieurs à 1 milliards d’euros.
  5. L’analyse concurrentielle : qui sont vos concurrents ? Qu’ont-ils de similaire et de différent par rapport à vous ? Les entrepreneurs aiment à dire qu’ils n’ont pas de concurrents ou qu’ils sont seuls sur leur marché. Cependant, savoir qu’il existe des concurrents rassure les investisseurs. Cela est une preuve de l’existence du marché et que votre startup n’est pas en position de premier entrant sur le marché. En effet, la position de premier entrant sur le marché est à double tranchant. Soit la startup trouve tout de suite la traction, soit elle fait trop d’erreurs ou ne trouve pas son marché cible et disparait. Pour éviter ce risque, les investisseurs préfèrent savoir qu’il existe déjà des concurrents sur le marché visé.
  6. L’unique proposition de valeur : qu’est-ce qui différencie votre startup des autres startups ? Qu’est-ce qui vous rend unique et spécial ? Une startup n’est pas censée copier ce que font ses concurrents, elle doit apporter une touche différente aussi infime soit-elle.
  7. Le business model : à qui vendez-vous et comment gagnez-vous de l’argent ? Quels sont vos modèles de rémunération. Est-ce de la vente au détail ou un service d’abonnement ? Vos clients sont plutôt les entreprises (B2B), les particuliers (B2C) ou l’administration (B2A).
  8. Plus de détails sur les caractéristiques du produit ou du service : Sur cette slide, il s’agit de montrer les fonctionnalités de votre produit ou service.
  9. L’équipe : qui sont les membres clés de votre équipe ? Quel est leur parcours académique et professionnel ? Quelles compétences ont-ils développées ?
  10. Les projections financières et les métrics clés : quelles sont les prévisions en termes de chiffre d’affaires ? En combien de temps pensez-vous atteindre le point mort puis la rentabilité ? Ces questions financières intéressent les investisseurs qui attendent un retour sur investissement sur le moyen-long terme (5 – 8 ans). C’est pourquoi, il faut prendre le temps de réaliser des hypothèses de croissance de l’activité sur les années à venir. Attention dans cette partie à ne pas être trop optimiste ni trop pessimiste sur les chiffres afin de ne pas faire fuir les investisseurs.
  11. L’utilisation des fonds : comment la startup va répartir les fonds remis par les investisseurs ? Combien de pourcentage iront dans le département RH, marketing ou encore dans la R&D ? Pour résumer, on décrit simplement l’utilisation de l’argent.

Les slides relatives au projet entrepreneurial

Cependant, certaines slides ne sont pas obligatoires. Leur apparition dans le pitch deck dépend de l’activité de la startup. Ces slides sont :

  • Le Go-to-market : comment la startup va atteindre le client final ? Quelles sont ses stratégies marketing et de communication ?
  • Le contact : comment contacter facilement les fondateurs

La forme du pitch deck

Par conséquent, le pitch deck doit également respecter un certain formalisme au niveau de la forme. Le format se doit d’être épuré, visuel (avec le moins de texte possible), et respecter la même charte graphique tout le long de la présentation. Il s’agit ici de petits détails de présentation mais qui compte beaucoup car ils aident à retenir l’attention si précieuse des investisseurs.

Ainsi, vous savez maintenant tout ce que doit contenir un pitch deck pour convaincre les investisseurs. Prenez le temps de bien le réaliser car une fois qu’il est fait, il pourra être distribué à plusieurs personnes. Si vous souhaitez que votre pitch deck soit réalisé par un professionnel de la documentation en levée de fonds, n’hésitez pas à nous contacter.