You are currently viewing Comment trouver des investisseurs pour lancer son business ?

Comment trouver des investisseurs pour lancer son business ?

Vous souhaitez lancer votre business ? Cela vous demandera de mobiliser des moyens financiers et matériels. Avoir recours à des investisseurs peut être une bonne solution. Vous devrez tout d’abord déterminer vos besoins de démarrage, identifier ceux qui pourraient s’intéresser à votre projet, créer une présentation détaillée et appropriée et vous préparer à répondre aux questions avec assurance. Voici déjà des pistes pour trouver des investisseurs.

Advimotion est un cabinet de conseil financier qui accompagne les startups et les PME dans l’obtention de financements non dilutifs et les levées de fonds en equity. Nous intervenons également comme conseil dans les opérations cessions d’entreprises pour représenter de la meilleure manière les intérêts des vendeurs.
Nous proposons des services de conseil stratégique et de DAF externalisé afin d’assurer le suivi financier et opérationnel de votre activité. Enfin, nous nous occupons de la rédaction de la documentation investisseurs : business plan, pitch deck, création de fichiers de reporting et calcul de valorisation.
Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous organisons régulièrement des ateliers et conférences à destination des entrepreneurs, pour participer gratuitement vous inscrire en cliquant ci-dessous.

Contacter des organismes de capital-risque solidaire

Le capital-risque permet tout simplement aux jeunes entreprises d’augmenter leurs fonds propres. Les organismes de capital-risque solidaire accompagnent et suivent la création d’entreprises locales. N’hésitez donc pas à vous renseigner et vous adresser à des organismes de proximité avant de lancer votre business. Voici une liste non exhaustive d’organismes :

  • CIGALES (Club d’Investisseurs pour la Gestion Alternative et Locale de l’Épargne Solidaire) qui, comme son nom l’indique, finance les projets de petites et moyennes entreprises et accompagne ces dernières dans leur lancement. Elles perçoivent généralement un apport financier de 1 500 à 5 000 € pendant 5 ans. Le club CIGALES se trouve un peu partout en France ;
  • Garrigue est une coopérative citoyenne soutenant la création et le développement de petites entreprises qui mettent avant tout l’humain et l’environnement au cœur de leur activité. L’organisme prend des participations minoritaires en capital et apport en compte courant d’associé. Leurs montants varient entre 20 000 et 40 000 € pendant 5 à 7 ans ;
  • Autonomie & Solidarité est une société de capital-risque régionale soutenant essentiellement les entreprises se trouvant dans les Hauts-de-France afin de créer des emplois dans la région.

Essayer le crowdfunding pour lancer son business

Le crowdfunding, ou financement participatif, permet à quiconque de faire appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet (mission humanitaire, édition de livres, promotion immobilière, création d’entreprise, etc.).

Il s’agit de la solution la plus simple pour trouver des investisseurs sans prendre énormément de risque ou diluer toutes les parts de votre entreprise. C’est pourquoi beaucoup d’entrepreneurs utilisent ce mode de financement pour lancer leur business. Il y a trois formes de financement : un prêt, une souscription de titres de capital émis par votre entreprise ou une contribution qui peut avoir une contrepartie.

Il vous suffit de vous rendre sur des plateformes de financement pour soumettre votre lancement de business et obtenir un investissement. Voici donc quelques plateformes régularisées en France et spécialisée dans le prêt aux entreprises :

  • Unilend ;
  • Credit.fr ;
  • Lendix ;
  • Lendopolis ;
  • PretUp ;
  • Etc.

Aborder les banques et les établissements de crédit

C’est souvent la solution la plus évidente pour trouver des investisseurs pour financer une partie des actifs de son entreprise. Vous devez cependant correspondre à certaines conditions pour espérer être financé par les banques :

  • Présenter des actifs à financer ;
  • Justifier de la crédibilité et de la viabilité de votre projet de business en analysant au préalable le marché, le secteur, etc. ;
  • Effectuer un apport en fonds propre pour assurer une répartition équitable des risques financiers entre la banque et les porteurs de projet.

Comme vous l’aurez compris, les banques et établissements de crédit sont souvent des investisseurs complémentaires pour pouvoir lancer son business.

Rencontrer les organismes publics pour lancer son business

Enfin, vous pouvez solliciter une aide financière auprès des organismes publics afin de lancer votre business. Vous pouvez donc vous adresser à Bpifrance ou encore France Invest.

Bpifrance (Banque Publique d’Investissement) est un organisme qui soutient financièrement et accompagne le développement des entreprises. Il tend à proposer de nombreuses solutions d’accompagnement, une participation au capital, des financements. Bpifrance a également un pôle entièrement dédié aux investissements.

France Invest, anciennement AFIC (Association française des investisseurs pour la croissance), est une association qui rassemble les sociétés d’investissement françaises comme les FCPI (Fonds communs de placement Innovation), les FIP (Fonds d’investissement de Proximité), les sociétés de gestion et de conseil, les fonds de fonds, les SCR, les FCPR.

Vous pouvez également demander à bénéficier d’aides accordées par Pôle Emploi. Vous pouvez essayer d’obtenir des subventions mises à la disposition des entreprises par l’Etat et la Commission européenne.

Une bonne préparation avant d’agir pour lancer son business

Vous devez rédiger votre business plan de manière complète de sorte qu’il comporte tous les éléments nécessaires à l’évaluation du potentiel de votre projet. Votre business plan doit comporter une étude de marché en expliquant pourquoi ce dernier est porteur et en pleine croissance, une étude concurrentielle, une présentation de votre team, votre stratégie et votre plan d’action, vos ambitions, des prévisionnels financiers ainsi que les raisons d’investir.

Se mettre à la place et dans la peau de l’investisseur pour se poser les bonnes questions afin d’être convaincant lorsque vous parlez de votre projet. Vous devez avoir un regard critique sur votre entreprise.
Vous pouvez vous demander si le retour sur investissement est garanti et ce, de manière rapide ? L’équipe est-elle soudée, complémentaire et en accord avec le projet ? Quels sont les points faibles et les menaces du projet ?

Eviter la surenchère et évaluer son projet de la manière la plus juste possible est essentiel. Privilégier des évaluations plus basses sans être pessimiste est préférable à une surévaluation de l’entreprise.

Si vous souhaitez continuer à nous lire, vous pouvez nous retrouver sur Medium.

Advimotion, votre partenaire de croissance.